عزيزي الزائر يتوجب عليك التسجيل في منتدانا حتي تستفيد من خدماتنا بشكل تام فمرحبا بك معنا


 
الرئيسيةالرئيسية  اليوميةاليومية  س .و .جس .و .ج  بحـثبحـث  التسجيلالتسجيل  دخولدخول  
نرجو من أعضائنا زوارنا الابلاغ عن ا خلل في الروابط أو اي موضوع مخالف وشكرا إلى كل المتصفِحين دون ردود ضع بصمتُك لنرتقِي بك و معكَ ,و لا تقبل أن تكون مجرَّد عابر سبيل
شاركونا بآرائكم ... مواضيعكم ... كل ما يجول في أذهانكم من تساؤلات ................. شكرا

شاطر | 
 

 SECOURISME

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
KHELIFA ZEM

avatar

ذكر عدد المساهمات : 29
نقاط التميُز : 4913
السٌّمعَة : 0
تاريخ التسجيل : 10/04/2011
العمر : 36

مُساهمةموضوع: SECOURISME   الأحد أبريل 10, 2011 6:52 pm




Entorse : qu’est-ce que c’est?


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]Application de glace -
Une démonstration



La cheville
est l’articulation la plus vulnérable à l’entorse. Une entorse est un
étirement ou une déchirure d’un ou de plusieurs ligaments d’une articulation.
Les ligaments sont les faisceaux de bandes de tissus fibreux, très résistants
et peu extensibles, qui unissent les os entre eux. Ils donnent une stabilité
aux articulations.



Les genoux
et les poignets peuvent aussi subir un étirement ligamentaire. Ce type
d’entorse advient surtout chez les sportifs.



La douleur,
l’enflure et la difficulté à bouger l’articulation sont les principaux
symptômes de l’entorse.



Dans la
majorité des cas, le médecin peut poser le diagnostic après avoir questionné le
patient et procédé à un examen physique. Si le médecin soupçonne une fracture,
il propose une radiographie aux rayons X. Plus rarement, un test
d’imagerie par résonance magnétique (IRM) est entrepris afin de voir l’état des
ligaments.



Degrés de gravité


  • Entorse légère : un étirement des
    ligaments, souvent appelé foulure. À ce stade, l’articulation est
    encore fonctionnelle.

  • Entorse modérée : un étirement des
    ligaments accompagné d’une déchirure partielle.

  • Entorse grave : une rupture complète du
    ou des ligaments avec possibilité d’arrachements osseux.




Causes


  • Une flexion, une extension ou
    une torsion de l’articulation au-delà de son amplitude normale. Par
    exemple, se fouler la cheville en marchant sur une surface accidentée.

  • Une tension extrême sur une
    articulation. Par exemple, un joueur de football ou de basket-ball qui
    change brusquement de direction.

  • Un coup direct à une articulation.
  • Des entorses antérieures qui
    ont laissé un ligament affaibli.




Complications possibles


À long
terme, les entorses à répétition peuvent causer de l’
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط], une maladie caractérisée par la
dégradation du cartilage, le tissu qui recouvre l’extrémité des os de toutes
les articulations mobiles.



Symptômes de l’entorse


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


Entorse légère


  • Une douleur à
    l’articulation. Les mouvements sont possibles.

  • Un gonflement de
    l’articulation dans les heures qui suivent ou le lendemain.

  • L’absence d’ecchymose (bleu).



Entorse modérée


  • Une douleur à
    l’articulation. Les mouvements sont limités, mais possibles.

  • Un gonflement de
    l’articulation en moins de quatre heures.

  • Une ecchymose.



Entorse grave


  • La perception d’un craquement
    ou d’une sensation de déchirure.

  • Une douleur intense,
    avec difficulté à bouger l’articulation.

  • Il est souvent impossible de
    mettre son poids sur le membre blessé.

  • Un gonflement rapide, en
    quelques minutes.

  • Une ecchymose.



Personnes à risque


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


  • Les athlètes professionnels,
    les athlètes amateurs et les gens qui suivent un programme d’entraînement
    physique.

  • Les personnes qui ont déjà eu
    une entorse (ou d’autres blessures aux articulations).

  • Les gens qui ont un surpoids ou
    qui sont en mauvaise condition physique.

  • Les personnes âgées. Les
    réflexes sont plus lents en vieillissant, de sorte que les faux
    pas – et les entorses – gagnent en fréquence avec
    l’âge.




Facteurs de risque


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


  • Un manque d’échauffement.
  • Un entraînement insuffisant ou
    mal conduit.

  • La fatigue musculaire. La tension
    sur l’articulation est plus importante lorsque les muscles sont fatigués.

  • Un équipement inapproprié (par
    exemple, porter des souliers de marche plutôt que des bottillons durant
    une randonnée en terrain accidenté).

  • Une surface de jeu en mauvais
    état.




Prévention de l’entorse


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


Mesures
préventives de base



  • Pratiquer
    régulièrement une
    [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]. L’activité physique régulière contribue à
    renforcer les articulations.

  • S’échauffer
    avant l’activité physique :
    préparez votre organisme à l’effort avec un
    échauffement progressif de vos muscles et de vos tendons durant environ 10 minutes.
    Un footing léger (course à pied entrecoupée de marche) convient.
    Consultez un entraîneur spécialisé dans le sport pratiqué.

  • Reconnaître
    les signes de fatigue. Arrêtez-vous lorsqu’ils apparaissent.
    Lorsqu’on est fatigué, la vigilance est moindre.

  • Respecter
    un temps de repos pour récupérer suffisamment après les
    entraînements et les compétitions.

  • Adapter
    l’activité sportive à la forme physique.

  • Prévoir
    un bon équipement, et surtout, des chaussures adaptées à
    l’activité physique pratiquée (souliers de marche, espadrilles, etc.).

  • Avoir
    une alimentation équilibrée qui fournit aux muscles tous les nutriments
    requis. Pour en savoir plus sur les principes de base d’une alimentation
    saine, consultez notre article
    [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]


Mesures
pour prévenir les récidives



  • Traiter
    l’entorse sans tarder et entreprendre une réadaptation
    complète
    de l’articulation (force, souplesse et agilité) sont les
    meilleures façons de prévenir les récidives.

  • Le
    port d’une orthèse spécialisée ou d’un « taping »
    peut parfois être nécessaire quelque temps, au moment du retour au jeu.
    Toutefois, les bandages de gaze, de tissu élastique ou d’autres
    matériaux souples sont inutiles parce qu’ils n’offrent pas suffisamment
    de soutien pour éviter les traumatismes ligamentaires.

  • À
    long terme, il est possible de stabiliser l’articulation sujette à
    l’entorse par des exercices de renforcement (exercices de
    proprioception, exercices avec bandes élastiques ou sur planche
    d’équilibre). Consulter un physiothérapeute, un kinésiologue, un
    ostéopathe ou un chiropraticien.




Traitements médicaux de l’entorse


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


La guérison
d’une entorse légère ou modérée prend normalement de deux à quatre
semaines.



Phase aiguë


Au cours des
trois jours (72 heures) qui suivent le traumatisme, le traitement de l'entorse
repose sur le principe RGCÉ. Le but de ce traitement est de faire cesser
l'hémorragie typique de l’entorse modérée et grave.



Toute
application de chaleur et tout massage sont formellement proscrits
. Le massage (et même la
palpation) risque d'exagérer la douleur, d'aggraver les lésions et de
provoquer une hémorragie.



  • Repos. Utiliser le membre blessé
    selon la tolérance. Il faut utiliser des béquilles pour diminuer la
    douleur durant la marche lorsqu’il s’agit d’une entorse du genou ou de la
    cheville. La douleur est le meilleur guide : mettre juste le poids
    qu’on peut endurer sans douleur et augmenter cette mise en charge
    graduellement. Dans certains cas, il est préférable d’immobiliser
    l’articulation (voir plus loin).

  • Glace. Appliquer de la glace le plus
    tôt possible afin de minimiser l’enflure (voir les conseils ci-dessous).
    La glace soulage la douleur, réduit l'
    [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] et diminue l’enflure en
    resserrant les vaisseaux sanguins. Cela peut également diminuer le
    saignement s’il y a eu déchirure des ligaments.

  • Compression. Envelopper la région atteinte
    à l’aide d’un bandage élastique afin de réduire l’enflure et les
    ecchymoses et de soutenir les ligaments blessés. Ne pas serrer trop fort
    pour ne pas couper la circulation sanguine.

  • Élévation. Maintenir le membre blessé en
    position surélevée. Le membre blessé doit être élevé de 10 cm plus
    haut que le coeur (être assis le pied déposé sur un tabouret n’est pas
    efficace). Si possible, maintenir l’élévation pendant deux à trois heures
    chaque jour, jusqu’à ce que la douleur et l’enflure diminuent. L'élévation
    favorise le retour du sang dans les veines et limite l'accumulation de
    liquide d’inflammation autour de la zone blessée.







Conseils
pour l’application de glace


La glace
doit être appliquée de manière à bien épouser la forme de la zone blessée.
Elle doit être placée dans un sac maintenu avec un bandage, sans trop serrer
pour ne pas arrêter la circulation sanguine, mais suffisamment pour permettre
une compression qui arrêtera le saignement. On peut placer une serviette
mouillée
entre le sac et la peau. Laisser la glace en place durant
10 à 12 minutes. Rien ne sert de la laisser plus longtemps, car la
glace ne resserre les vaisseaux sanguins que pendant environ 10 minutes,
après quoi ils « regonflent ».
Fréquence
. Répéter ainsi toutes les heures ou toutes les deux heures en
gardant continuellement l’articulation en élévation. Cette procédure doit
être suivie plusieurs fois durant les deux premiers jours après une blessure.
Continuer ensuite l’application de glace de trois à quatre fois par jour,
jusqu’à ce que la douleur soit disparue, au repos comme à l’exercice.






Médicaments. Des médicaments analgésiques de
type acétaminophène (Tylenol®, Atasol®) peuvent aider à soulager la douleur.
Les médicaments anti-inflammatoires, comme l’ibuprofène (Advil®,
Motrin®), sont classiquement employés dans la phase aiguë (pendant deux ou
trois jours), en complément à la compression et à l’application de glace. Ils
aident à soulager la douleur. Cependant, il n’y a pas de preuve qu’ils
accélèrent la guérison. La réaction inflammatoire fait d’ailleurs partie du
processus de réparation tissulaire. Les personnes qui prennent des
anti-inflammatoires doivent faire attention à leurs effets sur l’estomac, qui
peuvent être majeurs (douleurs à l’estomac, hémorragie digestive, ulcères,
etc.). Bien suivre la posologie.



Immobilisation. Si le coude ou l’épaule est
touché, soutenir le bras à l’aide d’une écharpe, mais éviter de
l’immobiliser plus de deux ou trois jours, car ces articulations s’ankylosent
très rapidement. Une entorse modérée exige l’emploi d’une orthèse
afin de ne pas aggraver la lésion. Le médecin peut en prescrire une. L’orthèse
limite les mouvements dans l’axe des ligaments lésés, mais permet les autres
mouvements. Il en existe pour tous les types d’articulations. Il a récemment
été démontré que l’immobilisation de la cheville à l’aide d’un plâtre
durant 10 jours procure une récupération plus rapide en cas d’entorse
modérée ou grave (les résultats à long terme sont cependant identiques)1.



Chirurgie. Elle est parfois envisagée en cas
d’entorse grave, surtout chez les personnes qui utilisent l’articulation
endommagée de façon intensive, comme les athlètes.



Période de réadaptation


La reprise
des activités habituelles se fait de façon progressive. Des exercices de
proprioception, des exercices avec des bandes élastiques et sur des planches
d’équilibre favorisent la récupération et réduisent le risque de récidive. Ils
aident les ligaments à retrouver toute leur capacité, diminuent la raideur et renforcent
la musculature qui s’est souvent atrophiée par la limitation des activités.



La physiothérapie
peut faire partie du traitement, mais n’est pas essentielle pour bien
récupérer.



L’opinion de notre médecin


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


Les
blessures à la cheville sont très fréquentes et je parie que, dans la
majorité des cas, les gens ne consultent pas un médecin. C’est très bien
comme cela! Mais si vous n’arrivez pas à marcher avec votre cheville blessée,
une consultation et des radiographies s’imposent. Une fois que l’on est
assuré qu’il n’y a pas de fracture ni d’entorse grave, la majorité des
personnes arrivent très bien à s’autotraiter en suivant les conseils mentionnés.


Si la
douleur est très intense et que la marche est très douloureuse, je suis porté
à recommander l’immobilisation plâtrée pour 10 jours ou le port d’une
orthèse.


Par la
suite, on peut faire des exercices à la maison pour favoriser la
récupération.




Dr Dominic
Larose, M.D.






Révision
médicale (juin 2009) :
Dr Dominic Larose, M.D., Chaire
Lucie et André Chagnon pour l'enseignement d'une approche intégrée en
prévention, Université de Sherbrooke
Révision médicale (août 2004) :
Dre Susan
Labrecque, M.D., M.Sc. Kinanthropologie, diplômée en médecine sportive



Approches complémentaires


haut
[ندعوك
للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]


Mise en garde. Attention de ne pas masser les ligaments blessés en
appliquant l'un ou l'autre des traitements suivants. Le massage est
déconseillé dans les 72 heures qui suivent la blessure.






En traitement

[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]

Consoude

[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]

[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]

Broméline

[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]

Vigne
rouge


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]

Arnica, hamamélis
de Virginie


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]

Emplâtre
analgésique Tokuhon, gomme de pin






[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] Consoude (Symphytum
officinale
). Des essais cliniques menés auprès de personnes souffrant d’une
entorse, d’ecchymoses ou d’un étirement musculaire indiquent que
l’application d’un onguent à base de consoude sur la blessure soulage la
douleur et diminue l’enflure. Les études ont surtout porté sur des produits
allemands (par exemple, Kytta® et Traumaplant®). Les feuilles et les racines de
cette plante renferment de l’acide rosmarinique, un anti-inflammatoire bien
connu.
Dosage

Consulter notre fiche
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] pour connaître la posologie ainsi
que les précautions à prendre, car la consoude contient une substance toxique
pour le foie.



[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] Broméline. De
nombreuses études menées en Europe et publiées au cours des années 1960
et 1970 permettent de croire que la
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط], seule ou associée à d’autres
enzymes, peut être efficace pour réduire l’
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط], soulager la douleur et
accélérer la guérison des plaies. En ce qui concerne les entorses à la
cheville, deux essais ont donné des résultats positifs10,11, mais
une étude comparative à double insu avec placebo n’a pas été concluante12.
Dosage

Par voie orale, prendre de 125 mg à 500 mg de broméline sous forme de
capsules, trois fois par jour.
Conseil

Choisir un produit qui indique sur l’étiquette le degré d’activité enzymatique
des suppléments - ce qui est maintenant obligatoire au Canada. Cette
information est exprimée en UCL (unité de coagulation du lait) ou en UDG (unité
de dissolution de gélatine) par gramme.



[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] Vigne rouge (Vitis
vinifera
). Au cours des années 1980, les résultats d’études menées en
France indiquaient que les OPC (
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]) du pépin de [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] pouvaient être utiles pour traiter
les tuméfactions consécutives à une blessure ou à une intervention chirurgicale2-4.
L’état actuel de la recherche ne permet cependant pas de confirmer l’efficacité
de l’extrait de pépins de raisin à cet égard. Voir la fiche
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط].


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] Arnica (Arnica
montana
). La
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] et l’[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] approuvent l’usage de l’arnica par
voie externe pour traiter les ecchymoses (les bleus), les oedèmes
(l’enflure), les dislocations, les contusions et les troubles musculaires et
articulaires. L’arnica est une plante vivace originaire des régions montagneuses
de l'Europe et du sud de la Russie.
Dosage

Consulter notre fiche
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط].


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] Hamamélis de Virginie (Hamamelis
virginiana
). L’ESCOP reconnaît l’usage de l’hamamélis de Virginie par voie
externe pour soigner les contusions et les entorses. L’hamamélis
renferme des tanins (l'hamamélitanine notamment) aux propriétés
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] et [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط].
Dosage

Appliquer sur la blessure un onguent, une lotion ou une crème contenant un
extrait d’hamamélis, ou encore une compresse imbibée d’eau d’hamamélis. Pour
plus de détails, consulter notre fiche
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط].


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] Emplâtre analgésique
Tokuhon
. L’emplâtre analgésique
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] est utilisé en Médecine traditionnelle
chinoise
pour
soulager les douleurs associées aux foulures, aux entorses, aux maux de dos et
aux contusions. Il contient entre autres du menthol et du camphre. Les
emplâtres ont l'avantage de diffuser les principes actifs lentement, sous
l'action de la chaleur de la peau.
Dosage

Pour usage externe seulement. Nettoyer et assécher l'endroit touché avant de
poser l'emplâtre. Couper un morceau de la grandeur désirée et appliquer sur la
région atteinte. Appliquer durant une à deux heures tout au plus, de trois à
quatre fois par jour.



[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] Gomme de pin (Pinus
strobus
). Anciennement, on utilisait la
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] pour traiter les entorses. Il
n'existe pas, à notre connaissance, de recherches scientifiques sur la gomme de
pin.
Dosage

Appliquer la gomme, recouvrir d'un morceau de flanelle et garder trois jours.
Répéter au besoin.
Remarque

Au bout de trois jours, le corps aura absorbé la gomme et le cataplasme
s'enlèvera alors sans difficulté. D'où l'importance de respecter le mode
d'emploi





الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
youcefaiche

avatar

ذكر عدد المساهمات : 215
نقاط التميُز : 6218
السٌّمعَة : 7
تاريخ التسجيل : 15/02/2010
العمر : 27
الموقع : facebook
المزاج : مزاجكم

مُساهمةموضوع: رد: SECOURISME   الخميس أبريل 28, 2011 4:10 pm

[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://paramedical.ahlamontada.net
 
SECOURISME
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
 :: منتدى الإختصاصات شبه الطبية :: إختصاص مساعد ممرض (ATS)-
انتقل الى: